Flash infos

Dans le cadre des travaux d'agrandissement de l'école Jeanne d’Arc/Notre-Dame, rue Général Colin, la circulation sera ponctuellement interrompue mercredi 1er juin entre 13h et 17h en raison de l'installation d'une grue de chantier. Celle-ci a pour but d'enlever les bâtiments modulaires provisoires.

CENTRE ADMINISTARTIF | En raison du pont de l'Ascension, les services administratifs seront fermés vendredi 27 et samedi 28 mai.

Les tribunes libres - Décembre 2021

Publié le 9 décembre 2021

Groupe #Chatouunevilled’avance

(Groupe majorité)

Chatou plante sa forêt !

L’un des marqueurs forts de notre mandat - la transition écologique - s’est traduit ces derniers mois par l’engagement de plusieurs budgets dédiés à la décarbonatation de l’eau potable, à un plan pluriannuel d’isolation des bâtiments publics, au passage en LED de l’éclairage public, au développement du tri et du recyclage, à la création de nouvelles zones de fraîcheur, à la plantation de plus de 300 arbres et arbustes dans le cadre de la réhabilitation du quartier de l’Europe..., à un programme de perméabilisation et de végétalisation des cours des écoles, et à un soutien aux expérimentations et initiatives citoyennes…

Dans ce cadre, au nord de la ville - au cœur d’un périmètre que nous aurions pu consacrer à un programme urbanistique - c’est près de 1 500 mètres carrés qui ont été réservés pour mener une expérience inédite : la plantation d’une forêt urbaine, inspirée de la méthode dite Miyawaki, du nom de ce botaniste japonais qui l’a mise au point dans les années 70.

Ce procédé de végétalisation express a pour objectif de restaurer en un temps record des écosystèmes forestiers en zone urbaine, en utilisant une méthodologie de plantation en grand nombre sur un espace réduit. Les effets recherchés sont
multiples :
• Effet climatiseur naturel de l’arbre, indispensable en milieu urbain
• Filtrage des particules fines et captation du CO2
• Petit poumon vert au cœur de la cité grâce à sa respiration et à sa production d’oxygène
• Gestion des eaux de ruissellement
• Habitat privilégié pour la faune et la flore
• Espace de bien-être, d’inspiration, de pédagogie et de ressourcement

Notre projet est d’adapter la méthode Miyawaki aux conditions locales en prenant notamment en compte le changement climatique dans le choix des essences d’arbres, d’en tirer les conclusions les plus favorables pour adapter si besoin les
dispositifs et d’associer les riverains et tous les Catoviens sensibilisés qui le souhaitent à cette expérience inédite à Chatou.

La municipalité est aux côtés de tous ceux qui individuellement ou collectivement, comme l’association Chatou en Transition, un de nos partenaires privilégiés, souhaitent agir à l’échelle de leur quartier, leur jardin, leur balcon pour maintenir et
développer autant que faire se peut les petits écosystèmes de proximité.

La défense de l’environnement n’est pas l’apanage de quelques uns.

C’est tous ensemble que nous devons agir maintenant pour offrir aux Catoviens une ville encore plus saine et plus agréable pour l’avenir.

Une question ? Un avis ? : jardinpartage@mairie-chatou.fr 

Groupe Chatou Écologiste & Citoyenne ! 

Rien de neuf sous le sapin : un défi pour un Noël responsable et solidaire

La COP26 a montré ses limites ; changer de modes de consommation n’est pas chose facile.

Bientôt les fêtes !! On a hâte de faire plaisir et de se faire plaisir. Noël, c’est le sapin, les décorations, les cadeaux et, bien sûr, le repas de fêtes ! Et si cette année, on essayait de changer un peu pour une consommation plus responsable et plus locale tout en restant festif ?

D’abord, faisons un petit état des lieux. Les festivités de Noël représentent un pic d’émissions du fait des illuminations, des cadeaux, des kilomètres parcourus à la recherche du cadeau rare, etc. Les illuminations correspondent à la consommation électrique d’une tranche de centrale nucléaire sur plusieurs semaines ; 20 000 tonnes de papier cadeaux dont une majorité sera incinérée ; des millions de tonnes de déchets divers ; des cadeaux éphémères voués à être
revendus ou pire, à être détruits.

Commençons par le sapin. Contrairement aux idées reçues, nos sapins contribuent faiblement à la déforestation car ils sont spécialement cultivés pour l’occasion, contribuant à l’activité des forêts du Jura et du Morvan ! Le sapin labellisé vous garantira une démarche respectueuse de l’environnement (certification Plante Bleue, MPS, PEFC). En revanche, les sapins recouverts de neige artificielle ou colorés sont à éviter car les mousses synthétiques empêchent leur compostage : ils finiront à l’incinérateur.

Pour les décorations, le renouvellement annuel « histoire de changer de thème ou de couleur » est sympathique mais quel gâchis toutes ces guirlandes et boules inutilisées qui termineront au fond de votre grenier ou à l’incinérateur. Réutilisez, adaptez votre déco par la fabrication de décorations de Noël faites maison, qui non seulement est une activité ludique mais aussi familiale : succès garanti ! Vous trouverez de nombreux tutos sur les réseaux sociaux. Pour les guirlandes lumineuses, privilégiez celles munies d’ampoules LED, histoire de réduire votre consommation électrique (cela compte). 

Pour les cadeaux : idem, recyclez et consommez local. Les recycleries fourmillent d’objets vintage qui feront des heureux. Pour les papiers cadeaux, vous ferez sensation avec le Furoshiki ! Il s’agit d’une technique ancestrale japonaise, permettant d’emballer les objets à partir d’un morceau de tissu, réutilisable presque à l’infini.
L’alimentation représente environ 25 % des gaz à effet de serre en France. Privilégiez les produits locaux, le végétal, préférez les viandes de qualité à la quantité. Moins, c’est mieux pour votre santé également. Et surtout, évitez le gaspillage qui représente 20 % des déchets incinérés.

Et si vous ne jurez que par le neuf, privilégiez les achats près de chez vous, auprès des commerçants de Chatou : achetez sur votre zone plutôt que sur Amazon. Invitons nos commerçants à entrer dans des démarches responsables ; des labels existent et pourraient être valorisés par la commune.

Un Noël plus responsable, c’est aussi penser à ceux qui sont dans la précarité; dépensez moins et mieux peut vous permettre de plus partager davantage et penser à eux.

Vous pouvez nous écrire vos suggestions et nous les relaierons. Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année responsables et solidaires à toutes et tous !

José Tomas, Béatrice Bellini, Pierre Guillet et Yves Engler 

chatouecologistecitoyenne@gmail.com