Flash infos

MARCHÉ MAUPASSANT LE JEUDI : DU NOUVEAU À COMPTER DU 21 NOVEMBRE ! Depuis le 3 novembre, la Ville, en accord avec le groupement des commerçants et suite aux contributions des habitants, a expérimenté une restructuration du marché Maupassant qui pourrait, par la suite, s’intégrer dans l’évolution future du quartier. Suite aux premiers retours d’expérience, la Ville souhaite apporter des ajustements, notamment pour le marché du jeudi, qui reviendra à son installation initiale à compter du jeudi 21 novembre. Les commerçants tous les jeudis resteront installés sur le trottoir, avenue Guy de Maupassant (côté boulangerie, pharmacie, pressing…). En revanche, le nouveau dispositif est maintenu pour le marché du dimanche. En savoir plus

Les Amis de la Maison Fournaise

Les Amis de la Maison Fournaise au 06 85 11 85 59

Date(s) pour cet événement

Date(s) :
Du 12 novembre 2019 au 6 décembre 2019

Mardi 12 novembre

  • À 11h - La belle époque passionnante, la collection Weisman-Michel au Musée Montmartre

  

Mardi 26 novembre

  • À 11h30 - Degas à l’Opéra Musée d’Orsay

 

Lundi 2 décembre

  • À 17h45 - Toulouse Lautrec au Grand Palais 

 

Conférences cycle Renoir 

Vendredi 15 novembre - De la Vie moderne à l’Antiquité 

De 18h à 20h - Au Rives de la Courtille  - Île des impressionnistes

Le parcours de Renoir aura été de l’une à l’autre.

Comment n’aurait-il pas repris à son compte la volonté de Baudelaire de mettre en évidence « ce quelque chose qu’on nous permettra d’appeler la modernité. (…) Il s’agit, de dégager de la mode ce qu’elle peut contenir de poétique dans l’historique, de tirer l’éternel du transitoire. » Cette exigence est la sienne comme elle est celle de Manet et de Monet. Renoir peint donc la vie moderne. Et ignore cette Antiquité à laquelle les peintres membres de l’Académie des Beaux-Arts doivent leur gloire. Et les années passent. Et le conduisent à reprendre rendez-vous avec les déesses et les nymphes…

Pour être admis dans les années 1860 au Salon, étape obligée, il faut passer par la « peinture d’histoire » et donc l’Antiquité. Renoir soucieux de représenter la vie moderne s’y refuse. Mais, des années plus tard, c’est vers cette même Antiquité que ses toiles se tournent.

Par Pascal Bonafoux
Romancier et historien de l'art
Ancien pensionnaire de la Villa Médicis, Académie de France à Rome
Journaliste - Commissaire d’expositions

   

Réservation : Association des Amis de la Maison Fournaise :   brigitte-gollety@orange .fr -  06 48 10 71 08

Participation libre sous forme de don au profit des actions de l’association des Amis de la Maison Fournaise dans le cadre de la préservation du patrimoine historique de l’Île des impressionnistes

  • Vendredi 22 novembre - Une Famille impressionniste par Jean-Marie Rouart
  • Vendredi 29 novembre - Renoir…Il y a cent ans par Augustin de Butler
  • Vendredi 6 décembre - « La peinture est faite, n’est-ce pas pour décorer les murs »(Renoir) par Sylvie Patry