Flash infos

[COVID-19] « Zone d’alerte » Soixante-neuf départements sont, désormais, classés en zone rouge, rebaptisée zone d’alerte. Si le taux d’incidence, c’est-à-dire le nombre hebdomadaire de contaminations au covid-19, a franchi, dans ces départements, le seuil critique des 50 cas pour 100 000 habitants, « il n’y a pas de circulation intense du virus chez les personnes âgées et un impact qui n’est pas fort sur les réanimations », a rassuré Olivier Véran.
D’ici lundi toutefois, les rassemblements, tels que les mariages, les tombolas, les anniversaires, les communions, les événements associatifs dans les salles polyvalentes ou les salles des fêtes, seront limités à 30 personnes. Les mariages prévus ce samedi ne devraient donc pas être concernés par cette réduction de seuil. D’autres mesures restrictives pourront être prises par le préfet, en concertation avec les élus locaux. En savoir plus

L’antenne Solidarité Logement dans la Boucle – Boucle de Seine d’Habitat et Humanisme, annule son vide-greniers du dimanche 11 octobre qui devait se tenir place Berteaux, en raison de l'impossibilité d'assurer dans de bonnes conditions la mise en place des gestes barrières et de sécurité sanitaire. En savoir plus : 01 30 71 08 06 – ass.slb@wanadoo.fr

Ce qu'il faut savoir sur le baby-sitting

À partir de quel âge minimum peut-on faire du babysitting ?

Il faut être âgé de 16 ans minimum. L'important est de se sentir capable de s'occuper d'enfants.

Faut-il obligatoirement faire une déclaration d'embauche ?

Elle permet au jeune d'avoir les mêmes droits sociaux que les salariés (maladie...) et d'être assuré en cas d'accident de travail. L'employeur peut également bénéficier d'aides financières. Si le jeune est employé moins de 8h hebdomadaires ou moins de 4 semaines consécutives, le contrat de travail n'est pas obligatoire.

Comment régler mon/ma baby-sitter ?

  • Le Chèque Emploi Service Universel (CESU) vous dispense de formalités de déclaration : déclaration d'embauche et contrat de travail. Il offre une assurance couvrant vos enfants et le baby-sitter ;
  • pour tout autre mode de paiement, le contrat de travail est obligatoire au-delà de 8h hebdomadaires ou 4 semaines consécutives. Une déclaration préalable à l'embauche auprès de l'URSSAF* est nécessaire ainsi qu'un bulletin de salaire simplifié.

Combien donner à un baby sitter ?

La rémunération est fixée en concertation entre les parties. Il n'y a pas de règle. Le montant peut varier en fonction du nombre d'enfants, des heures, des jours, des gardes le soir ou la nuit et des différentes tâches confiées.

Néanmoins, le baby-sitter fait partie des employés familiaux et dépend de la convention collective des employés de maison.

Nous vous invitons à prendre connaissance du montant du SMIC horaire brut en vigueur. Un abattement peut s'effectuer pour les mineurs : 80 % du SMIC pour les jeunes jusqu’à 16 ans, 90 % du SMIC pour les jeunes à partir de 17 ans.

Comment faire la distinction des heures ?

Dans le cadre de l'horaire défini, le baby-sitter peut effectuer des heures de travail effectif et des heures de présence responsable (le jeune utilise librement son temps de travail tout en restant vigilant pour intervenir s'il y a lieu). 1h de présence responsable équivaut à 2/3 de travail effectif soit 40 minutes.