Flash infos

[GRÈVE NATIONALE] VENDREDI 6 DÉCEMBRE : En prévision des perturbations annoncées dans les transports le 6 décembre prochain, retrouvez toutes les informations utiles (transport RATP, Transdev...) ici

[Cœur d'Europe] La concertation sur les scenarii d'aménagement, dernière ligne droite ! La Ville de Chatou vous propose de vous exprimer sur les différents scenarii d'aménagement présentés en réunion publique le 21 novembre dernier. Donnez votre avis en répondant à un questionnaire. Cela vous prendra moins de 5 minutes ! Vos contributions pourront nous parvenir jusqu'au mardi 10 décembre inclus. En savoir plus

[Santé] Attention au monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone est la première cause de mortalité accidentelle par gaz toxique en France

Publié le 17 décembre 2018

Monoxyde de carbone
Monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone c’est un gaz incolore, inodore et non irritant : il est donc indétectable par l’homme.
Sa présence résulte d’une mauvaise combustion au sein d’un appareil fonctionnant au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fioul ou encore à l’éthanol. Il prend la place de l’oxygène dans le sang et peut être mortel en moins d’une heure.

Pour éviter les intoxications, rappel des gestes essentiels :

  • Faire vérifier et entretenir chaque année par un professionnel qualifié les installations de chauffage et les conduits de fumées ;
  • Ventiler son logement : aérer quotidiennement et ne jamais obstruer les grilles de ventilation ;
  • Respecter scrupuleusement les consignes d’utilisation des appareils à combustion ;
  • Ne pas utiliser à l’intérieur des logements des appareils à combustion non adaptés tels que les barbecues et les braseros.

Maux de têtes, nausées, vertiges et troubles visuels sont les premiers symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone.

En cas d’intoxication ou de suspicion :

  • Aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres ; Arrêter si possible les appareils à combustion ;
  • Évacuer les lieux de leurs occupants ;
  • Appeler les secours (112), (114) pour les personnes sourdes et malentendantes (sms/fax), les pompiers (18) ou le SAMU (15) ;
  •  Ne pas réintégrer les lieux sans l’avis d’un professionnel ou des Sapeurs Pompiers.

www.prevention-maison.fr