Flash infos

[GRÈVE NATIONALE] Lundi 9 et mardi 10 décembre : En prévision des perturbations annoncées dans les transports et les écoles, retrouvez toutes les informations utiles (écoles maternelles et élémentaires, transport RATP, Transdev...) ici

[Cœur d'Europe] La concertation sur les scenarii d'aménagement, dernière ligne droite ! La Ville de Chatou vous propose de vous exprimer sur les différents scenarii d'aménagement présentés en réunion publique le 21 novembre dernier. Donnez votre avis en répondant à un questionnaire. Cela vous prendra moins de 5 minutes ! Vos contributions pourront nous parvenir jusqu'au mardi 10 décembre inclus. En savoir plus

[Fermeture technique] La piscine sera fermée du samedi 21 décembre 2019 au dimanche 5 janvier 2020 inclus, en raison de la vidange technique.

[Prudence] Battue administrative en forêt domaniale de Saint-Germain

Par arrêté préfectoral, il est interdit de pénétrer dans les zones chassées. Lors de ces journées, des panneaux “CHASSE EN COURS” sont disposés en périphérie du secteur chassé.

Publié le 19 novembre 2019

 La chasse en forêt domaniale

Exemple de panneau positionné en forêt
Exemple de panneau positionné en forêt
Chaque année, l’Office national des forêts organise des journées de chasse en forêt domaniale. Ces journées permettent de réguler les populations de grands animaux et contribuent ainsi à la conservation des écosystèmes forestiers et la protection des espaces.

En forêt domaniale de Saint-Germain

En continu de 9h à 18h - Du 19 novembre 2019 au 4 février 2020

  • Novembre : mardis 19 et 26
  • Décembre : maris 3, 10 et 17
  • Janvier : mardis 7, 14, 21, et 28 
  • Février : mardi 4  

La chasse utile à la forêt

En l’absence de prédateurs naturels, c’est la chasse qui régule les populations de grand gibier (cerfs, chevreuils, sangliers).

En Ile-de-France, les populations de grand gibier n’ont jamais été aussi importantes qu’aujourd’hui.

Une population d’animaux trop élevée met en péril le renouvellement de la forêt, sa biodiversité, et à terme les populations elles-mêmes.

Pour le forestier, il n'est pas question de supprimer le grand gibier mais simplement de maintenir une population qui ne mette pas en péril le milieu forestier. Il s'agit de veiller à ce que le niveau de dégâts de ces grands animaux reste supportable pour la forêt. La surpopulation n'est pas exclusivement un problème forestier. Les agriculteurs riverains subissent eux aussi des dégâts. Les accidents liés aux collisions avec les animaux augmentent proportionnellement aux populations. Il faut en permanence ajuster les plans de chasse.

Sans prédateurs, la régulation est ainsi un acte obligatoire pour :

  • limiter les accidents avec les véhicules
  • réduire les dégâts sur les terrains agricoles
  • préserver l'équilibre sylvo-cynégétique (faune/flore),
  • assurer le renouvellement de la forêt : en effet, en trop grand nombre, les animaux compromettent le renouvellement de la forêt par la consommation répétée des jeunes pousses (abroutissement).

 Les forêts d’Île-de-France abritent une population de chevreuils, de sangliers, parfois de cerfs qu’il est nécessaire de réguler

L’ONF suit le même protocole pour évaluer la population de grand gibier. Cette constance sur plusieurs décennies permet d'avoir une vision de la dynamique des populations et d'adapter les plans de chasse en conséquence. Les sangliers, quant à eux, de plus en plus nombreux, sont une espèce classé nuisible par arrêté préfectoral. Il font l’objet d’une pression plus forte de régulation.

Des interventions optimisées pour une chasse raisonnée

L’ONF est détenteur du droit de chasse en forêt domaniale et mène une gestion cynégétique exigeante en partenariat avec les autres acteurs de la chasse : la FICIF (Fédération Interdépartementale des Chasseurs d’Île-de-France), l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage), les DDT (Directions Départementales des Territoires), les Conseils départementaux, les communes, les associations d’usagers, les adjudicataires de chasse ainsi que les autorités de l’Etat (Gendarmerie et Police).

Prudence, action de chasse

En période de chasse, une vigilance accrue est demandée au public : en effet les zones de chasse sont dangereuses pour les usagers de la forêt.

Ainsi, l’ONF invite le public à se tenir informé des dates de chasse en forêt et demande aux usagers de respecter les consignes de sécurité, notamment de ne pas pénétrer dans les zones chassées : des panneaux « chasse en cours » sont disposés en périphérie du secteur chassé. L’automne est une saison d’activité intense en forêt publique : balades, chasse, cueillette de champignons,... Tout le monde est le bienvenu. Mais en période de chasse, il est demandé de faire attention et de bien respecter les panneaux qui incitent à la prudence.

Les bons réflexes à avoir :

  • S’informer du calendrier des jours de chasse
  • Respecter les consignes de sécurité
  • Ne pas pénétrer dans les zones chassées
  • Partager la forêt et rester cordial : la forêt est un espace de partage pour différents usagers et acteurs de la forêt.

Le calendrier des jours de chasse est disponible par forêt domaniale sur www.onf.fr