Flash infos

La panne sur l’éclairage public dans le quartier Gambetta / Berthelot / Route de Carrières est due au transformateur électrique défaillant qui doit être remplacé. Des travaux importants s’avèrent nécessaires. Lundi 25 février, l’installation d’un groupe électrogène permettra de rétablir partiellement l’éclairage dès lundi soir. Nous vous remercions pour votre compréhension.

Groupe "Objectif Chatou"

L’installation de la vidéoprotection dans Chatou est une vieille demande de notre groupe qui a fini par être votée en conseil municipal il y a quelques années au plus fort de la vague d’attentats, ralliant des opposants de la première heure. Elle n’est malheureusement pas encore concrétisée aux dernières nouvelles et risque de toucher principalement les automobilistes.

Pour compléter l’effort, on ne perdrait cependant pas grand-chose à inviter les bailleurs sociaux et les acteurs du service public de Chatou à se réunir, à se mutualiser et discuter avec l’intercommunalité pour trouver les moyens non seulement de communiquer dans les écoles mais d’installer cette fois de la vidéosurveillance dans les parkings et les lieux publics, le trafic de drogue notamment ayant envahi toute la banlieue, touchant des mineurs et des écoles dans un silence médiatique appuyé et on peut l’imaginer – imposé.

Le fait est que l’État qui lance toujours de grands moyens dans des opérations à caractère politique ou agit promptement à charge contre des opposants aux élections a cessé depuis longtemps de penser qu’il fallait prendre les moyens d’arrêter des organisations criminelles à travers une réorganisation de la police dans les banlieues.

Manque de moyens mais surtout manque de volonté. Et les habitants n’osent rien dire, rien voir, rien entendre pour ne pas risquer des représailles.

Les opérations d’investigations dans les caves ou de contrôle des sources de revenus, pourtant non superflues, ne semblent pas pouvoir exister pour les mêmes raisons.

C’est une faute commise en direction des plus jeunes, trafiquants et consommateurs, la culture de la violence et de la destruction devenant la conséquence immédiate de ce renoncement.

Les collectivités locales ont cependant leur mot à dire. Leur représentation est suffisamment conséquente pour se faire entendre et toucher un large public qui n'émarge pas dans les trafics.

Pierre Arrivetz - Lee Neumann  : piarri@orange.fr - 06 33 33 25 76